IMAG0190Les techniques énergétiques de libération que je pratique et reçois, en particulier le lifting facial énergétique, sont en train de transformer mon corps. Vergetures, marques du visage disparaissent, et en particulier ces cicatrices au creux des bras, vestiges d’une période de ma vie où la seringue était ma meilleure amie. Lorsqu’en passant machinalement mes doigts sur cet endroit habituellement sensible, j’ai réalisé que les cicatrices étaient moins creusées, moins perceptibles, j’en ai pleuré de joie ! Non que leur présence me gênait, j’avais appris à vivre avec elles, mais c’était tout à coup la prise de conscience des changements possibles. Tout peut changer, même « ça ».

J’étais dans un état étrange, à la fois très excitée de constater ces changements et avec la sensation bizarre que mon passé était en train de disparaître. Ce passé auquel j’avais donné tant de signification ne serait bientôt plus gravé dans mon corps.

Comme la vague efface les mots écrits sur le sable, mon corps retrouve son état originel, sans aucune trace de mon histoire.

Qui serais-je sans mon histoire ?

Mais qui serais-je sans mon histoire, sans toutes ces définitions que j’ai de moi-même ?

En me définissant comme épouse, je me suis coupée de cet espace de séduction que je peux être et recevoir. Pas question d’être regardée, surtout pas par des hommes !

En me définissant comme mère, je me suis coupée de ce qui me faisait infiniment vibrer MOI, en dehors de mes enfants.

En me définissant comme réservée, je me suis empêchée de m’exprimer, de dire tout ce que j’ai à dire et qui permet le changement.

En me définissant comme ex-toxicomane, je me suis longtemps cachée, à la fois honteuse et fière de ce passé qui affirmait ma différence.

Chaque définition que j’ai de moi-même constitue une limitation à qui je suis réellement et à ce que je peux créer dans ma vie.

De quelles parts de vous-même vous coupez-vous au regard de votre histoire ? Qu’est-ce que vous rendez significatif dans ce que vous avez vécu qui vous empêche d’aller de l’avant et d’être vous-même ? Quelles définitions avez-vous de vous-même qui ne servent qu’à cacher qui vous êtes réellement dans toute votre force et votre splendeur ?

Ce sont tous les « moi, je suis comme ceci ou cela » qui servent à justifier ce que vous n’avez pas encore créé dans votre vie. Et si vous choisissiez de les abandonner ?

Si vous n’aviez pas de passé, que pourriez-vous créer maintenant ?

Il ne s’agit pas de faire semblant, de faire « comme si » et d’entrer dans un espace de rêves utopiques qui ne pourront jamais se réaliser parce que justement « j’ai bien vécu ceci ou cela », mais de simplement regarder tous les évènements de votre vie sans les juger comme bien ou mal, bon ou mauvais, justes ou faux.

Vous avez vécu ces évènements, ils font partie de ce que vous avez fait ou été à un certain moment de votre vie, cela ne signifie pas qu’ils sont VOUS. Cela ne signifie pas qu’ils vous définissent ou conditionnent votre vie. Vous pouvez choisir de les regarder comme vous visionneriez un film, sans accroche, en les laissant être ce qu’ils sont et en lâchant tous les sentiments, sensations et émotions qui apparaissent à leur évocation.

Comment ? En répétant pour chaque pensée, sentiment, émotion ou jugement qui monte en vous à leur souvenir « point de vue intéressant que j’aie ce point de vue » jusqu’à allègement ou « point de vue intéressant qu’il (elle) avait ce point de vue » quand une autre personne en est à l’origine.

Vous accédez alors à un espace de lâcher prise, de laisser être. Vous vous allégez du poids de ces définitions et évènements. Vous êtes alors prêt à créer une vie qui fonctionne pour vous, sans considération de votre passé, juste en regardant devant vous, en choisissant de faire ce qui vous anime, vous fait vibrer et que vous avez envie d’actualiser.