La peur.

Formidable invention de notre cerveau.

Mécanisme de survie ancien, encore profondément ancré en chacun de nous. Ne pas aller vers l’inconnu, non, surtout pas ! Arrête, reste dans la sécurité de ce que tu connais.

Difficile de concilier peur et transformation intérieure, peur et changement.

La peur est un mensonge, une invention.

Ton cerveau te fait un film, un film de tout ce qui pourrait t’arriver si tu quittes le chemin, si tu t’aventures en terre inconnue.

L’histoire du petit chaperon rouge… prends du plaisir, amuse-toi, quitte l’objectif qu’on a défini pour toi et il t’arrivera malheur.

Et pourtant elle peut avoir des manifestations physiques bien réelles. J’ai fait quelques séances d’hypnose récemment et c’était très intéressant pour moi d’observer mon corps trembler à l’idée d’aller explorer des parts inconnues de moi-même… La gorge serrée, des tremblements dans tout mon corps, des frissons, le sang glacé, mon corps y a cru… pour finalement constater qu’il n’y avait rien de si terrible, rien à affronter, juste regarder ce qui est.

La peur est éphémère,

une fois que tu la regardes en face, elle disparait.

La peur est insidieuse, elle se déguise et te fait croire que tu ne fais pas certaines choses parce que ce n’est pas le moment, parce que ce n’est pas pour toi. Mensonges.

Combien de fois as-tu eu une idée géniale que tu as abandonnée par peur ? Combien de fois as-tu choisi de surmonter ta peur et qu’est-ce que tu as créé ?

Ton cerveau crée la peur, mais c’est toi le maître à bord.

Tu peux demander à ton corps de se détendre, tu peux le rassurer, lui rappeler toutes ces fois où tu avais peur et que tu l’as courageusement bravée pour en ressortir absolument grandie et fière de toi. Respire. Pense à ces choses, ces lieux qui te rassurent, te réconfortent et supplante la peur qui s’était installée.

Ton choix. Toujours ton choix.

Ton choix de vivre dans la peur ou de réaliser tes rêves.

Ton choix de te terrer dans la sécurité ou de vivre. Ta vie, ta création.

Et si tu choisissais d’affronter tes peurs, qu’est-ce que tu créerais ?

Regarde là, tout de suite, ce que tu n’oses pas dire ou faire parce que tu as peur.

Si tu osais, qu’est-ce que cela créerait ?

Et si tu t’autorisais à faire un tout petit pas au-delà de cette peur maintenant ? Qu’est-ce que cela changerait pour toi ?

 

Libère-toi !

Accompagnement en ligne gratuit

Plus de lecture :